Les étirements

etirements-musculaire-aesthetic--lifestyle-musculation

Qu’est-ce que c’est ? Quand faut-il les réaliser ?comment je dois les réaliser ?

Êtes-vous peu flexible? Vous avez des douleurs aux épaules? Aux coudes ? Au dos? Vous êtes courbaturés ? Vous vous sentez fatigués ? vous mettez du temps à récupérer ?

 

Tous les pratiquants de musculation se sont déjà demander s’il fallait s’étirer. En effet il est rare de voir dans les salles de sport des pratiquants de musculation s’étirer que ce soit avant ou après leur entrainement.

Et vous que devez-vous faire ?etirements-musculation-conseils

Continuer à vous entrainer sans vous étirer ou lire cet article pour comprendre la nécessité des étirements ?

Cet article vous permettra de comprendre les bases de l’étirement.

Tout d’abord qu’est-ce qu’un étirement ?

C’est une pratique corporelle destinée à développer la souplesse corporelle (c’est pour cela que l’on parle parfois d’assouplissement) ou à préparer le corps à l’exercice et à favoriser la récupération consécutive à un effort physique

 

L’étirement  redonne à vos muscles la mobilité essentielle au bon fonctionnement de votre corps.

 

Quels sont les différents types d’étirements ?

On distingue 2 types d’étirements : les étirements actifs par exemple le stretching, et les étirements passifs.

Les étirements actifs L’étirement actif est le fait de combiner un allongement musculaire (sans atteindre sa limite) avec une contraction statique d’un groupe musculaire suivi, après relâchement d’une phase dynamique (bond, rebond et sautillement). Il prépare le muscle à l’effort et à l’exécution du geste sportif

Quand ?

Ce type d’étirement est à réaliser avant l’effort pour échauffer les muscles

Comment ?

 Tous ces étirements sont à réaliser en position debout.

Les étirements passifs: L’étirement passif est un allongement lent d’un groupe musculaire à la recherche d’un gain d’amplitude (on utilisera le poids de son propre corps).Il permet à l’organisme de retrouver son état d’équilibre, de fonctionnement le plus rapidement possible : d’accélérer la récupération après l’effort.

Quand ?

Après l’effort afin d’accélérer la récupération ou longtemps avant un effort.

Comment ?

 Ils sont réalisés dans une position de repos, de confort, favorisant la détente, éliminant toute contrainte, tout travail musculaire. Ils peuvent se pratiquer assis, couchés ou éventuellement debout avec un appui.

 

Cinq principes essentiels doivent être respectés pour tout étirement:

photo-étirements-450x322 

Principe 1 : Le rythme respiratoire

Tous vos étirements doivent se terminer sur une expiration lente et soutenue. Cette expiration entraîne un relâchement additionnel des fibres musculaires, un relâchement favorable à leur élongation maximum.

 

Principe 2 : Pas de brutalité

Pensez-vous pouvoir allonger vos muscles en les brutalisant ? Erreur ! Ils possèdent un mécanisme de protection interne. À toutes vos tractions brutales, ils répondent par une contraction réflexe. Ils ne s’étireront pas, au contraire ; ils se raccourcissent !

 

Principe 3 : Détourner l’attention des plus réfractaires.

Les muscles travaillent en équipe. Ils évitent ainsi de tirer bêtement dans des directions opposées. Quand les uns se contractent, les autres se détendent. Profitez-en ! En contractant très fort leurs opposants habituels, vous détournerez l’attention des plus réfractaires aux allongements. Par la suite, ils se laisseront faire plus facilement.

 

Principe 4 : Étirer des muscles détendus.

Certains pratiquent ces exercices soit après un bain chaud ou un sauna soit parallèlement à des techniques de relaxation. Les Chinois, experts dans cet art, respectent un précepte qui veut qu’il n’y ait pas de bonne détente musculaire sans détente mentale parallèle.

 

Principe 5 : Prendre son temps.

Il faut maintenir la position d’étirement de 15 à 30 secondes pour que des résultats sensibles se produisent

optigura-complément-alimentaire